Actualités du développement Safe 🇫🇷 17 février 2022

Ceci est une traduction automatique. L’original en anglais est ici: Update 17 February, 2022

Plus de publicité pour le Safe Network cette semaine avec @JimCollinson présenté dans un Article informatique sur Web3. Dans l’article, Jim explique qu’il partage les objectifs généraux de Web3 mais s’inquiète de la mise en œuvre jusqu’à présent, et explique comment nous devons éviter de répéter les erreurs du passé. Il entre plus en détail ci-dessous.

Progrès général

@ChrisO continue de renforcer la CLI, en étendant le script d’installation pour utiliser un emplacement à l’échelle du système pour « sûr » si le script s’exécute en tant que « sudo », et un script d’installation Powershell est fourni aux utilisateurs Windows (#1017). Cela supprime le besoin d’utiliser l’émulation Linux pour obtenir la dernière version de « safe » sous Windows. Les utilisateurs de Windows sont généralement moins à l’aise avec le terminal, il est donc important de supprimer autant d’obstacles que possible. Pour obtenir des instructions, veuillez consulter la section mise à jour Quick Start du guide de l’utilisateur CLI.

@Qi_ma pense avoir trouvé un bogue qui empêchait tous les anciens de se joindre au démarrage d’un réseau - quelque chose qui a provoqué un comportement imprévisible dans les réseaux de test communautaires récents et sur CI. Cependant, c’est un petit fléau assez profondément enraciné et il faudra un peu de temps pour parcourir tout le code affecté, mais je croise les doigts.

Le travail du DKG sur l’agrégation des parts de signature lorsque les anciens parviennent à un consensus sur l’entrée et la sortie des nœuds est maintenant terminé par @davidrusu et @anselme. Il s’agit d’une étape nécessaire pour permettre au travail d’adhésion effectué par @bochaco d’être intégré dans le code sn_node, c’est donc ce qui se passera au cours des prochains jours.

Le Web3 que nous tissons : construire un Internet pour l’humanité

C’est un trait que l’on retrouve souvent avec les nouvelles avancées - nous avons cette nouvelle technologie, maintenant que peut-elle faire ? Comment pouvons-nous construire une entreprise, ou un écosystème, autour de cette technologie, ou une plate-forme basée sur ses limites inhérentes ? C’est souvent un piège, et dans lequel Web3 tombe, et pourquoi - comme je l’ai expliqué à Computing - Web3 a des problèmes auxquels il faut s’attaquer.

Ce n’est pas dû à un manque d’investissement, ou d’enthousiasme, ou à des esprits vifs… c’est surtout au point de départ.

Alors recadrons les choses. Plutôt que de demander, que peuvent faire les gens avec cette nouvelle technologie ? Demandons-nous plutôt : de quoi les gens ont-ils besoin ? Alors allons-y et fabriquons la technologie pour répondre à ces besoins.

Parfois, il vaut la peine de prendre du recul et d’examiner pourquoi nous construisons la technologie que nous sommes, en particulier lorsque les solutions que nous promouvons semblent souvent aller à contre-courant des tendances actuelles ; Web3 ne faisant pas exception.

C’est le modus operandi du projet Safe Network. Voici donc un rappel de ce vers quoi nous travaillons tous, quels sont les objectifs :

  1. Permettre à chacun d’avoir un accès illimité aux données publiques : toutes les informations de l’humanité, accessibles à toute l’humanité.
  2. Permettre aux utilisateurs d’accéder de manière sécurisée et privée à leurs propres données et de les utiliser pour faire avancer les choses, sans que personne d’autre ne soit impliqué.
  3. Permettre aux individus de communiquer librement entre eux en privé et en toute sécurité.
  4. Donner aux personnes et aux entreprises la possibilité d’avoir une stabilité financière en échangeant leurs ressources, leurs produits, leur contenu et leur créativité sans avoir besoin d’intermédiaires ou de gardiens.

Alors, de quoi la société a-t-elle besoin ? Que manque-t-il au Web2 actuel et en quoi ne répond-il pas à ces besoins ? Plus que tout : un accès illimité aux connaissances, un accès et un contrôle sans entrave des données personnelles, et la confidentialité dans l’utilisation de ces fonctionnalités.

Donc, si nous construisons un nouveau Web, une troisième génération pour ainsi dire, nous devons absolument nous attaquer à ces problèmes et non les enraciner.

La blockchain nous permet d’aller construire des choses fascinantes, et rapidement, mais la rareté artificielle, et la tokenisation de tout n’est pas la base d’une plateforme de communication globale adaptée aux besoins de l’humanité. C’est pourquoi nous continuons à poursuivre certaines avancées technologiques fondamentales, même si elles sont difficiles, elles prennent du temps et même si on nous dit qu’elles ne peuvent pas être réalisées. Ils doivent être atteints.

Prenons par exemple les données perpétuelles et le modèle pay-once-store-forever. Cela semble étrange. Mais c’est un pré-requis pour donner aux gens à la fois le contrôle de leurs données personnelles et construire un savoir commun mondial, disponible et ouvert à tous.

Sans cela, le contrôle du savoir appartient à ceux qui ont la capacité de le payer. Le contrôle du savoir signifie le contrôle du pouvoir, et donc le pouvoir appartient aux riches… cela devient donc une question fondamentale de enracinement des inégalités .

Et à qui appartient le contrôle des données personnelles ? Si, en perdant la capacité de payer, ou en tombant en disgrâce auprès de ceux qui le servent, je peux perdre l’accès à mes données personnelles, est-ce que jen’est-ce pas vraiment mes données ? Suis-je souverain sur ma propre vie numérique, ou est-ce que je la loue simplement à quelqu’un d’autre ?

L’État de surveillance nous a été imposé à tous, secrètement, contre notre volonté, et le modèle de capitalisme de surveillance d’Internet va de pair avec lui. Qui, si on leur offrait le choix maintenant, y consentirait ?

L’alternative est d’accepter que les connaissances publiques et les données privées méritent d’être construites, entretenues et préservées collectivement pour le bien de tous, et de construire ensemble la technologie, l’économie et l’infrastructure qui nous serviront à tous.

Le prix est énorme ici, nous vous félicitons donc tous d’avoir contribué à le voir prendre vie.


Liens utiles

N’hésitez pas à répondre ci-dessous avec des liens vers les traductions de cette mise à jour de développement et les modérateurs les ajouteront ici.

En tant que projet open source, nous sommes toujours à la recherche de commentaires, de commentaires et de contributions de la communauté. Ne soyez donc pas timide, rejoignez-nous et créons ensemble le réseau sécurisé!